Il était un Havre

Il était un havre

Le port du Havre, puis la ville, sont nés en 1517, et leur Histoire commune semble ne s’être écrite qu’en 500 toutes petites années. Cependant, il ne fait aucun doute que l’occupation humaine sur le site remonte à des temps bien antérieurs à la création de la cité océane. La présence des villes ou villages d’Harfleur, de Leure, de Graville, d’Ingouville, de Sanvic, de Bléville, du Chef-de-Caux, pour ne citer qu’eux, sont attestés dans des textes fort anciens. La rubrique « Avant Le Havre » vous propose de les mieux découvrir.

En 1517, un jeune Roi de France, François 1er, confiait à l’amiral Bonnivet et au sieur du Chillou la mission d’édifier sur le lieu dit « de Grâce » un nouveau port, là où le fleuve Seine épousait la mer océane. Quelques mois plus tard, le souverain signait l’acte de naissance d’une nouvelle ville, laquelle, surgie des marécages de l’estuaire, aura tout d’abord le visage du premier quartier de la cité, le quartier Notre-Dame. C’est le sujet de la rubrique « Le Havre originel ».

En 1541, c’est au tour de l’architecte siennois Jérôme Bellarmato de faire son entrée en scène. Il a reçu de François 1er la triple mission de renforcer les défenses de la ville, de remettre bon ordre dans l’urbanisation du quartier Notre-Dame et de mettre en chantier l’agrandissement devenu nécessaire de la « ville Françoyse de Grâce », puisque c’est ainsi qu’il était convenu de l’appeler à l’époque. C’est dans ce dernier volet de sa mission qu’il va donner la pleine mesure de son talent. Sous sa férule, « Le quartier des Barres », objet de notre troisième rubrique, voit le jour. Il prendra plus tard le nom de son église paroissiale, Saint-François.

Les choses resteront quasiment en l’état plus de deux siècles durant, si ce n’est que, lentement mais sûrement, le trafic maritime et le peuplement de la ville allaient crescendo. Le second étant, il va sans dire, la logique conséquence du premier. Et vint le temps où la situation ne fut plus tenable. La ville, engoncée dans le carcan de ses fortifications, étouffait, suffoquait, menaçait d’exploser. En 1787, le Roi Louis le seizième valide le plan d’agrandissement du port et de la ville de l’ingénieur Lamandé. De nouveaux bassins voient alors le jour, les remparts sont déplacés plus au nord et de nouveaux quartiers sont urbanisés. C’est « La Neuve-Ville » que la quatrième rubrique vous propose de découvrir.

Mais à peine avait-il été réalisé, que le plan Lamandé, longtemps mis en sommeil pour cause de troubles et de guerres révolutionnaires, puis de guerres napoléoniennes, s’avérait déjà insuffisant. La ville, à nouveau, étouffait sous la pression de ses nouveaux remparts. Le port, dont le trafic ne cessait de prendre de l’ampleur, réclamait de nouveaux bassins, plus aptes à accueillir les navires, gagnés par le gigantisme et pourvus à présent de la propulsion à vapeur, que ne l’étaient les bassins existants. Le Prince-Président Louis-Napoléon Bonaparte et la loi du 9 juillet 1852 sonnèrent le glas des fortifications. Dans le même temps, l’annexion des communes limitrophes d’Ingouville, du Bas-Sanvic, de la partie ouest de Graville, et de l’Eure donnait le signal de départ de « La conquête de la plaine », la cinquième de nos rubriques.

Là où se tenait autrefois le village de Leure, des bassins sont creusés : L’Eure, Vauban, Docks, Bellot. Autour de ces nouveaux plans d’eau, sont élevés d’immenses entrepôts qui permettront d’abriter les denrées de toutes sortes qui sont débarquées, de plus en plus nombreuses, des navires en escale dans le port. Dans la plaine de Graville et de l’Eure, viennent s’implanter des usines, des industries et des chantiers. Faute de place sur le Perrey, les entreprises de construction et de réparation navales s’y installent également. C’est « La ruée vers l’est ».

Dans le port, la compétition perpétuelle entre taille des navires et surface des installations s’accélèrent. Elle avait commencé dès les premières heures du port, tout comme la sempiternelle lutte contre l’accumulation des galets qui, de tous temps, venait encombrer le chenal, interdisant de façon récurrente l’accès à l’avant-port. C’est une course effrénée dont le dernier épisode en date s’est écrit avec l’ouverture des installations de Port 2000. Qui saurait dire quelle sera la prochaine étape de l’Histoire du port du Havre ? « La saga du port » vous en raconte les grandes heures.

Resté très longtemps un monde d’eau, de vase et de galets, parce qu’il participait du dispositif de défense du port et de la ville, notamment, le bord de merattendra le début du XIXe siècle pour connaître un frémissement d’urbanisation. Sur le perrey d’Ingouville, longtemps occupé par la « ville en bois », les constructions en dur restèrent durant des siècles interdites, car, en cas de conflit, les habitations devaient pouvoir être démontées rapidement. À telle enseigne que le premier hôtel-casino Frascati, inauguré sur le Perrey le 19 mai 1839, était, pour des raisons militaires, tout de bois construit. Et il faudra attendre encore plus longtemps, jusqu’en 1931, pour que soit ouverte la première voie digne de ce nom longeant « Le bord de mer ».

Mais, barrée au sud par le fleuve, à l’ouest par la mer, au nord par la falaise, la ville n’avait d’autre choix, pour poursuivre sa croissance, que celui de s’étendre sur la « Côte ». Sanvic, Bléville, Caucriauville et Rouelles sont absorbés par leur grande voisine au milieu du XXe siècle. De nouveaux quartiers sont urbanisés, des grands ensembles d’habitations sont construits. Des espaces verts sont aménagés pour les loisirs des Havrais : La forêt de Montgeon, le parc de Rouelles… Pour faciliter la liaison entre ville haute et ville basse, on perce dans la falaise le tunnel Jenner. C’est ce que vous racontera la rubrique « Sur le plateau ».

Enfin, la rubrique « Chroniques havraises » sera consacrée à ces événements qui ont émaillé et façonné, au fil des siècles, l’Histoire de la ville, tandis que celle intitulée « Ils ont marqué Le Havre » vous présentera ces femmes et ces hommes qui ont, par leur influence, par leur talent ou par leur courage, associé leur nom et leurs actions à l’Histoire de la ville.

Bonne visite à toutes et à tous.

Posté par gerardhatton à 21:09 - Commentaires [4] - Permalien [#]


22 avril 2018

Quand la Scie d'Harfleur s'invitait au Havre

  Fête de la Scie 2018 (Photo Karine Hatton) Les 7 et 8 avril 2018, la ville d’Harfleur était le cadre de la traditionnelle fête de la Scie. Durant deux jours, les nombreux visiteurs ont pu découvrir au hasard de leurs déambulations les animations qui émaillèrent ces deux journées de fête. Parade des gueux, camps médiévaux, expositions, concerts, spectacles, restauration, marché artisanal et associatif, concours de costumes et de masques, jeux, espace dédié aux enfants, constituaient le copieux menu de cette « fantaisie... [Lire la suite]
Posté par gerardhatton à 09:04 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 avril 2018

Les Docks-entrepôts

    L’essor économique que connaît Le Havre au milieu du XIXe siècle ne va pas sans poser quelques problèmes d’ordre structurels et logistiques au négoce et au trafic maritime. Malgré la mise en service des bassins du Commerce et de la Barre, les installations portuaires demeurent notoirement insuffisants et les voix des négociants se font de plus en plus entendre, de plus en plus vives, de plus en plus pressantes, pour que soient entrepris les travaux nécessaires à la réalisation des nouveaux bassins que nécessitent des... [Lire la suite]
Posté par gerardhatton à 09:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 avril 2018

La place Louis XVI

  Cliquez sur l'image pour l'agrandir Réalisée au début du XIXe siècle, la place Louis XVI, baptisée par la suite place Gambetta, et aujourd’hui place du général de Gaulle, est née de l’agrandissement de la ville tel que l’avait prévu l’ingénieur Lamandé dans le plan qui porte son nom et qui avait été validé par Sa Majesté Louis le seizième lors de sa visite au Havre les 27 et 28 juin 1786. La grande idée de Lamandé, pour « habiller » le vaste espace qui avait été dégagé à l’ouest du bassin du Commerce, était cette... [Lire la suite]
Posté par gerardhatton à 09:51 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 mars 2018

L'Hôtel de Beauvoir

L’hôtel de Beauvoir devait son nom aux deux comtes de Virieu-Beauvoir, tous deux lieutenants du Roi qui se succédèrent à ce poste au Havre de 1725 à 1782. Cette superbe bâtisse carrée, haute de deux étages, était adossée au rempart et sa façade ouest regardait le Perrey et la mer. Afin de donner au lieutenant du Roi une résidence digne de son rang, les échevins l’avaient fait édifier en 1753 en lieu et place de l’ancienne Maison de ville, dont l’existence est attestée par Philippe Le Prevost qui, mesurant la place d’Armes le 15... [Lire la suite]
Posté par gerardhatton à 09:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

28 mars 2018

L'église Notre-Dame

  Cela ne fait aucun doute, à l’heure où débutait le chantier du futur port du Havre, il existait, ou avait existé, déjà sur le site une chapelle dédiée à la bienheureuse vierge Marie. Une chapelle construite en bois au toit de chaume que la mer venait régulièrement submerger lors des fortes marées. L’édification de celle-ci, à proximité de ce havre de Grâce autour de laquelle s’étaient regroupées les pauvres masures des pêcheurs, est mentionnée dans une charte de Philippe le Bel, datée de 1311. Cet édifice, précaire et... [Lire la suite]
Posté par gerardhatton à 09:43 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 mars 2018

La Fayette, Havrais d'honneur

Le bassin du Havre en 1776 C’est le 12 octobre 1921 que se déroula à l’angle des quais Notre-Dame et de Southampton une cérémonie particulière. À l’initiative de la Société des Amis du Vieux Havre et en présence de nombreuses personnalités havraises et de consuls américains était inaugurée la plaque commémorative rappelant qu’en cet endroit précisément le petit-fils de Benjamin Franklin avait remis au général La Fayette l’épée d’honneur que lui avait décerné le congrès américain en reconnaissance de son engagement à la cause des... [Lire la suite]
23 mars 2018

La "grosse" tour François 1er

Pour défendre le nouveau havre, François 1er avait envisagé, dans un premier temps, de faire construire un château face à la mer, du côté de la mare aux Chevaliers, non loin du Chef-de-Caux. Le jeune Roi de France avait finalement opté pour la construction de deux tours qui se feraient face à l’entrée du port et en assureraient la sécurité. Toutefois, vraisemblablement pour des questions de temps et/ou de finances, il ne sera mis en chantier qu’une seule de ces deux tours. La grosse tour s’élevait alors à une hauteur de 30 mètres,... [Lire la suite]
Posté par gerardhatton à 08:56 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
21 mars 2018

La porte Richelieu

  Présente sur un plan de la ville dès 1550, la porte d'Ingouville avait sans doute été édifiée peu de temps auparavant. Nous le savons grâce à la "Notice sur les fortifications du Havre" que Charles Vesque avait rédigée en 1856 et qui date sa construction à la décision du fils et successeur de François 1er, Henri II, d’élever remparts et de creuser fossés tout autour de la cité océane : « Les portes du Perrey et d’Ingouville furent ajoutées à celle de l’Eure, et on éleva des boulevards près la fontaine des Barres et... [Lire la suite]
Posté par gerardhatton à 08:48 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
18 mars 2018

Une erreur de jeunesse

  François 1er en inspection sur le chantier du port du Havre Note préalable : Voici un billet qui va peut-être (sans doute) vous surprendre. Il est vrai que j’ai longuement réfléchi et hésité avant de l’écrire. Tout aussi vrai que j’ai hésité et réfléchi plus encore avant de le publier. Vous allez, je pense, assez vite comprendre pourquoi. C’est le fruit d’une réflexion, d’une perception, d’un raisonnement tout à fait personnels, une simple opinion. Un cheminement hors des pensées battues, un tout petit délire, qui... [Lire la suite]
Posté par gerardhatton à 10:43 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,